Navigation – Plan du site
Bibliographies

BYERLEY Andrew, Becoming Jinja. The Production af Space and Making of Place in an African Industrial Town

Acta Universitatis Stockholmiensis, Stockholm studies in human geography, n° 13, 2006, 495 p.
Bernard Calas

Texte intégral

1Cette monumentale thèse revisite de manière très originale le terrain déjà couvert par l’ouvrage de Cyril et Rhona Sofer en 1955, c’est-à-dire quelques années après la transformation de Jinja en pôle industriel. Aussi la comparaison entre les deux travaux est intéressante sur au moins deux points.

2D’un point de vue factuel, la lecture diachronique qu’elle autorise souligne, à partir d’un point d’observation localisé, l’intensité du drame historique que l’Ouganda post colonial a traversé. D’un point de vue épistémologique, la comparaison des deux travaux montre l’évolution des méthodes de la géographie. Le premier travail brillait par son ambition monographique et par son approche pragmatique ; le second à partir d’un point de vue théorique très fort, construit par les lectures croisées des penseurs de la production de l’espace que sont Foucault, Deleuze et Lefebvre, s’intéresse à l’encadrement socio-spatial, à la production des lieux et aux détournements engendrés par les pratiques locales localisées. En bref l’ouvrage suédois déroule une géographie politique, attentive autant aux constructions institutionnelles qu’aux pratiques des résidents. Au final, ce travail s’intéresse aux changements introduits dans la gestion d’un quartier de Jinja, marqué par le modèle du lotissement paternaliste, par le système des Resistance councils introduits par le régime du Président Museveni. Un fait intéressant, parmi bien d’autres de ce travail est de démonter l’idée selon laquelle la ruralisation de l’espace urbain, la construction d’un paysage agro-urbain, était la cause directe et immédiate des troubles des années 1966-1986. Il semble au contraire qu’à Jinja, la diffusion de l’agriculture intra-urbaine soit la conséquence plus tardive de la paupérisation liée à l’application des Plans d’Ajustement Structurels (PAS). Il semble également que l’instauration de la compétition électorale locale a amené les leaders locaux à autoriser l’agriculture intra-urbaine, et ce en rupture avec la gestion stricte avec les représentations modernistes de l’espace urbain héritée de l’époque coloniale. Ce faisant, l’enquête montre combien la question de l’agriculture intra-urbaine, et au-delà des pratiques informelles, liée directement à la question de la pauvreté des agriculteurs et éleveurs intra-urbains mais aussi par glissement synecdoctique à celle de la marginalité, renvoie aux débats, très actuels, qui entourent les représentations mêmes de l’urbanité, de la ruralité et de la citadinité. En définitive, cette enquête touffue, longue, parfois lourde mais toujours passionnante réinvestit les liens entre idéologies spatiales et politiques, urbaines et partisanes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Bernard Calas, « BYERLEY Andrew, Becoming Jinja. The Production af Space and Making of Place in an African Industrial Town », Les Cahiers d’Outre-Mer [En ligne], 237 | Janvier-Mars 2007, mis en ligne le 13 février 2008, consulté le 23 novembre 2017. URL : http://com.revues.org/1147

Haut de page

Auteur

Bernard Calas

Professeur de géographie, Université Michel de Montaigne – Bordeaux 3, fracasses(at)wanadoo[point]fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Bordeaux
  • Revues.org