Navigation – Plan du site

Atlas du Sénégal

2000 - Les Editions J. A. , Paris, nouv. Edition préfacée par Assane Seck. 84 p. (collect. Les atlas de l’Afrique)
Pierre Vennetier

Texte intégral

1Cette nouvelle édition d’un atlas paru pour la première fois en 1980, comporte un certain nombre de nouveautés : dans la présentation tout d’abord, avec en particulier plusieurs pages de belles photographies en couleur à l’intérieur de l’ouvrage ; dans le contenu ensuite, qui s’est enrichi de trois notices et planches (dont “Perspectives environnementales” et “Echanges extérieurs”), et qui offre une excellente actualisation réalisée par une pléiade d’auteurs sénégalais, remaniant et complétant les anciens textes pour chacun des thèmes abordés. Certains chapitres ont été dédoublés, comme celui qui concerne l’élevage et la pêche, chacune de ces activités faisant désormais l’objet d’un texte spécifique et d’une carte. Sur la base des anciens textes, chacun d’eux montre quelle a été l’évolution au cours des deux dernières décennies : humaine d’abord, avec l’accentuation de l’inégale disparité de la répartition des habitants, toujours plus concentrés à l’ouest ; urbaine aussi, les citadins représentant désormais près de la moitié de la population du pays, et les “villes régionales” comptant pour 45 % de ceux-ci ; économique également, en ce qui concerne les différentes activités rurales et industrielles. On souligne ainsi la crise profonde de la production d’arachides, désormais très inférieure à la capacité de trituration des huileries nationales, et les efforts de diversification, en particulier vers le coton (dont l’extension est toutefois limitée par ses exigences pluviométriques) et vers les cultures maraîchères et fruitières. Sur le plan industriel, la concentration géographique est restée la même, avec 90 % des établissements dans la presqu’île du Cap Vert ; les espoirs de développement mis dans la zone franche ont été déçus. Enfin, une place plus importante a été réservée à l’étude régionale. Logiquement, l’ouvrage est complété par un lexique et un index plus riches. Au total, c’est une source de documentation abondante et à jour, et un précieux outil de travail.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pierre Vennetier, « Atlas du Sénégal », Les Cahiers d’Outre-Mer [En ligne], 218 | Avril-Juin 2002, mis en ligne le 13 février 2008, consulté le 23 septembre 2017. URL : http://com.revues.org/2334

Haut de page

Auteur

Pierre Vennetier

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Bordeaux
  • Revues.org