Navigation – Plan du site

Peuplements, mobilités et paysages en zone de mangrove guinéenne : le cas de la baie de Sangaréah (Guinée)

Fabrice Courtin, Moïse Kagbadouno, M. Camara et Didier Bazzo
p. 453-466

Résumés

L’Afrique de l’Ouest connaît depuis le début du XXe siècle des évolutions démographiques considérables qui s’effectuent dans un contexte de forte variabilité climatique. Ces changements ont des conséquences sur le peuplement et le paysage. La Guinée, notamment maritime, n’échappe pas à ces évolutions.

Ce travail décrit le peuplement, la mobilité humaine et le paysage dans la Baie de Sangaréah en Guinée Maritime. Son but est d’élaborer un état des lieux de la géographie de cette baie, et de mettre en évidence les dynamiques qui s’inscrivent dans ce territoire. Un recensement de la population et des enquêtes géographiques ont été organisés afin de définir le peuplement et la mobilité. Le paysage a été caractérisé à partir d’observations de terrain et du traitement d’une image satellite Landsat de 2006. Les résultats montrent une présence humaine importante en mangrove, pas seulement en terme de fréquentation, mais aussi en terme d’implantation. Les nombreux villages, hameaux et campements recensés sur ces îles en attestent. Le paysage végétal de la mangrove s’en trouve directement modifié.

Nos résultats doivent pouvoir servir de base pour des études diachroniques sur le peuplement, la mobilité et le paysage en mangrove. Ces éléments géographiques évolueront rapidement dans les années à venir, au vu des orientations démographiques et climatiques annoncées.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2015.
Consulter cet article

Plan

Matériels et méthodes
Recensement et questionnaire
Analyse paysagère
La baie de Sangaréah : une mosaïque de zones exondées et de zones inondables dans un entrelacs de chenaux entre delta et estuaire
La baie de Sangaréah, entre terre et mer
La baie de Sangaréah entre ruralité et urbanité
Discussion

Aperçu du début du texte

La République de Guinée, située sur la façade Atlantique ouest-africaine, s’organise en quatre grandes Régions naturelles (Haute-Guinée savanicole, Moyenne Guinée montagneuse, Guinée Forestière, Guinée Maritime). La Région naturelle de Guinée Maritime occupe une bande d’environ 150 km de largeur entre les contreforts du plateau du Fouta-Djalon à l’Est et l’océan Atlantique à l’Ouest. Cette région se caractérise par un climat très contrasté, puisque malgré l’existence d’une saison sèche qui s’étend sur 5 mois (décembre à avril), la pluviométrie est supérieure à 2 000 mm/an, allant jusqu’à 4 500 mm/an dans l’impluvium de Coyah.

L’histoire du peuplement de la région est mal connue, toutefois on sait que la plupart des ethnies du littoral sont descendues du Fouta-Djalon à partir du XVIe siècle (Mogenet, 1999). Les Soussou furent les derniers arrivants et s’imposèrent rapidement du fait d’une organisation politique forte et de leur adoption de l’Islam. La plupart des peuples anciennement ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Fabrice Courtin, Moïse Kagbadouno, M. Camara et Didier Bazzo, « Peuplements, mobilités et paysages en zone de mangrove guinéenne : le cas de la baie de Sangaréah (Guinée) », Les Cahiers d’Outre-Mer, 256 | 2011, 453-466.

Référence électronique

Fabrice Courtin, Moïse Kagbadouno, M. Camara et Didier Bazzo, « Peuplements, mobilités et paysages en zone de mangrove guinéenne : le cas de la baie de Sangaréah (Guinée) », Les Cahiers d’Outre-Mer [En ligne], 256 | Octobre-Décembre 2011, mis en ligne le 01 octobre 2014, consulté le 21 août 2014. URL : http://com.revues.org/6358 ; DOI : 10.4000/com.6358

Haut de page

Auteurs

Fabrice Courtin

Géographe, UMR 177 IRD/CIRAD, Centre International de Recherche-Développement pour l’Élevage en zone Sub-humide (CIRDES), Bobo-Dioulasso, Burkina Faso.

Moïse Kagbadouno

Entomologiste, Programme National de Lutte Contre la THA, Conakry, Guinée.

M. Camara

Entomologiste, Programme National de Lutte Contre la THA, Conakry, Guinée.

Didier Bazzo

Géographe, Conseiller Technique de l’Observatoire National de la République de Guinée (ONRG), Conakry.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Bordeaux
  • Revues.org