Navigation – Plan du site

Paradoxes de l’étalement urbain à Porto-Novo: dynamique démographique et économique vs dynamique foncière

Noukpo Agossou
p. 467-484

Résumés

Cet article analyse le paradoxe de la très forte croissance spatiale de la ville de Porto-Novo, qui est en rupture avec ses croissances démographique et économique extrêmement faibles. Les raisons du déclin relatif de cette capitale (et donc de ses croissances démographique et économique molles, cette dernière dominée par les activités informelles) sont présentées : transfert de toutes les institutions politiques, construction des grandes infrastructures économiques (port, aéroport, banques, assurances, marché Dantokpa, etc.), déménagement des maisons de commerce avec leurs sièges sociaux, à Cotonou. Au titre des facteurs de l’étalement urbain, mentionnons le niveau de vie relativement élevé de certaines catégories sociales de la population (commerçants yoruba et hommes d’affaires), la faim du foncier considéré comme un placement sûr, ce qui engendre la spéculation foncière, le dépeuplement de l’ancien noyau urbain au profit des nouveaux quartiers.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2015.
Consulter cet article

Plan

Des croissances démographique et économique faibles
Extrême lenteur de la croissance démographique
Une économie molle et de débrouillardise
Vitalité d’une expansion spatiale exceptionnelle
L’expansion spatiale de Porto-Novo
La période coloniale 1894-1960
L’explosion urbaine (fig. 2)
Une dynamique d’urbanisation liée à l’histoire, à la géographie et au peuplement de la ville
Rôle des pouvoirs publics dans cette dynamique urbaine
Les courtiers, agents de la dynamique foncière
Rôle des structures sociales et culturelles dans la dynamique d’urbanisation (Agossou, 2008)
Conséquences de ces pratiques et croissance urbaine
Dépeuplement de la vieille ville/croissance spatiale et densification progressive des quartiers nouvellement lotis
Une forte spéculation foncière et autres conséquences

Aperçu du début du texte

Dans une agglomération vivant et se développant sur la base d’activités et services exercés par ses habitants, plus ces activités sont dynamiques, étendues et variées, plus l’agglomération croît, se développe et attire des migrants soucieux d’y trouver emplois et mieux-être. La taille, les fonctions et la nature des activités sont ainsi fonction du dynamisme de la ville. Au contraire une ville qui, pour des raisons données, n’exerce pas ou plus ses fonctions ou n’opère pas une reconversion, perd de sa population et est en proie au déclin. Certains théoriciens font ainsi de l’urbanisation le moteur du développement économique (Bairoch, 1985 entre autres). Notre hypothèse est celle d’une relation étroite entre croissance économique et croissance démographique, complétée par l’aptitude d’une population (urbaine) à s’adapter à sa situation économique.

L’évolution démographique de Porto-Novo, fortement corrélée par son évolution économique, au cours du XXe siècle a vu cette ville perdre s...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Noukpo Agossou, « Paradoxes de l’étalement urbain à Porto-Novo: dynamique démographique et économique vs dynamique foncière », Les Cahiers d’Outre-Mer, 256 | 2011, 467-484.

Référence électronique

Noukpo Agossou, « Paradoxes de l’étalement urbain à Porto-Novo: dynamique démographique et économique vs dynamique foncière », Les Cahiers d’Outre-Mer [En ligne], 256 | Octobre-Décembre 2011, mis en ligne le 01 octobre 2014, consulté le 22 décembre 2014. URL : http://com.revues.org/6370 ; DOI : 10.4000/com.6370

Haut de page

Auteur

Noukpo Agossou

Ph. D. ; Université d’Abomey-Calavi, Département de géographie et aménagement du territoire ; Université Porto-Novo, Laboratoire d’aménagement régional & développement et École normale supérieure (Porto-Novo). BP 01-1397 Porto-Novo (Bénin) ; mél : anoukpo@yahoo.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Bordeaux
  • Revues.org