Navigation – Plan du site

Le trafic d’enfants, un aspect de la migration ouest‑africaine au Gabon

Serge Loungou
p. 485-505

Résumés

Depuis plusieurs décennies, le Gabon est la destination finale d’enfants originaires des pays de l’Afrique de l’Ouest promis à des exploitations domestique et économique. Quels sont les fondements de ce trafic, les raisons de son intensification récente ainsi que les réponses que tentent de lui apporter les États les plus directement concernés, à savoir le Bénin, le Togo et le Gabon.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2015.
Consulter cet article

Plan

Facteurs et géographie de la « traite infantile » en Afrique de l’Ouest
Les fondements d’un trafic : avatar culturel et contingences socio-économiques
Les pays impliqués et leur fonction dans la chaîne du trafic d’enfants
Acteurs et mécanismes de la traite infantile
Typologie des acteurs du trafic et techniques de recrutement des enfants
Le processus de transfert des enfants : modalités d’acheminement, principaux itinéraires
L’évolution du trafic d’enfants ouest-africains en terre gabonaise
Le contexte économique et social gabonais et son impact sur la traite infantile
Le rôle de la traite infantile dans l’univers socioéconomique gabonais
Des différentes stratégies de lutte contre le trafic d’enfants
Le Bénin et le Togo, deux sources majeures de la traite infantile
Et le Gabon ?

Aperçu du début du texte

Le trafic d’êtres humains reste, quoi qu’on en pense, en ce début de XXIe siècle, un problème d’actualité auquel n’échappe aucune partie du monde. Forme moderne de l’esclavage (Parisot, 2002), il connaît bien des variantes. Ainsi, en Europe, des femmes recrutées dans les pays de l’Est sont contraintes de se prostituer à l’Ouest ; en Asie et en Amérique prédominent le tourisme sexuel, l’exploitation domestique ou la servitude pour dette ; en Afrique subsaharienne on dénonce la persistance de trafics d’enfants à des fins d’exploitations domestique et économique, voire d’enrôlement militaire. Une expression peu connue de cette traite infantile est notamment le trafic qui a cours actuellement entre certains pays de l’Afrique de l’Ouest et le Gabon (Abagha Megnet, 2006 ; Ndembi, 2006).

Depuis trois décennies, en effet, le Gabon constitue un pôle régional majeur vers lequel convergent de nombreux mouvements migratoires (Didzambou, 2002 ; Loungou, 2003 et 2008), dont l’un des plus important...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Serge Loungou, « Le trafic d’enfants, un aspect de la migration ouest‑africaine au Gabon », Les Cahiers d’Outre-Mer, 256 | 2011, 485-505.

Référence électronique

Serge Loungou, « Le trafic d’enfants, un aspect de la migration ouest‑africaine au Gabon », Les Cahiers d’Outre-Mer [En ligne], 256 | Octobre-Décembre 2011, mis en ligne le 01 octobre 2014, consulté le 22 septembre 2014. URL : http://com.revues.org/6389 ; DOI : 10.4000/com.6389

Haut de page

Auteur

Serge Loungou

Maître-Assistant en Géographie, Université Omar Bongo (UOB), BP 4885 Libreville (Gabon) ; mél : sloungou@yahoo.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Bordeaux
  • Revues.org