Navigation – Plan du site
Notes de lecture

Losch B., Magrin G. et Imbernon J., dir., 2013 - Une nouvelle ruralité émergente. Regards croisés sur les transformations rurales africaines. Atlas pour le Programme Rural Futures du NEPAD

Montpellier : Cirad, 46 p.
François Bart
p. 277-278
Référence(s) :

Losch B., Magrin G. et Imbernon J., dir., 2013 - Une nouvelle ruralité émergente. Regards croisés sur les transformations rurales africaines. Atlas pour le Programme Rural Futures du NEPAD. Montpellier : Cirad, 46 p.

Texte intégral

1Autant le dire d’emblée, ce petit ouvrage est fondamental, pour les géographes africanistes, pour tous ceux qui s’intéressent aux dynamiques rurales affectant ce continent, pour les décideurs aussi. Comme l’indique la préface, « cet atlas sur les transformations rurales africaines a été conçu à la demande du NEPAD » ; il « s’inscrit dans le cadre du partenariat entre le Cirad et le NEPAD et a été préparé, avec le soutien financier de l’AFD, pour alimenter les travaux et débats du Forum africain pour développement rural (FADR) organisé à Cotonou, Bénin, du 2 au 4 mai 2013 ». Sa réalisation a été assurée par plusieurs équipes du Cirad et a été dirigée par trois membres bien connus de ce centre, Bruno Losch, Géraud Magrin et Jacques Imbernon. Ils ont piloté une équipe de huit auteurs au sein de laquelle ils ont travaillé avec Nicolas Bricas, Benoît Daviron, Bruno Dorin, Valéry Gond et Gwenaëlle Raton.

2Le livre, broché, de format « paysage », présente 29 cartes, et 9 figures (graphiques, tableaux, diagrammes) réalisées en couleurs. Il est aussi consultable en ligne sur le site du Cirad (http://www.cirad.fr/​publications-ressources/​edition/​etudes-et-documents/​atlas-une-nouvelle-ruralite-emergente-en-afrique), en français et en anglais. L’ensemble est structuré en trois grands thèmes : peuplement/démographie/urbanisation, dynamiques économiques/performances agricoles et ressources naturelles/dynamiques régionales. Chacun est alimenté par un ensemble de cartes, figures et un texte.

3Une introduction, intitulée « Villes et campagnes à la recherche d’un nouveau modèle : il faut “désegmenter” les territoires et les politiques ! », signée par Bruno Losch et Géraud Magrin, donne le ton général de l’ouvrage, dont l’une des lignes directrices principales consiste à dire que « les vieilles catégories du rural et de l’urbain » « ne correspondent plus aux réalités des “espaces vécus” par les populations du continent » (p. 13). Ce choix important, qui rend le volume très actuel, se concrétise, au fil des 12 planches, d’une part par des cartes, classiques, fondées sur les données les plus récentes (démographiques, économiques…), mais aussi par d’autres tout à fait inédites. Citons, parmi celles-ci, deux cartes d’« accessibilité aux villes » (p. 18), sur les exemples du Mali et du Kenya ; une carte, à l’échelle du continent, des « noyaux de peuplement urbain », représente « la taille des villes dans un rayon de 100 km », essai cartographique très intéressant de représentation de l’intégration d’espaces ruraux aux dynamiques urbaines (p. 22) ; une autre associe « densités démographiques et aires protégées » (p. 36). Trois des douze planches développent des exemples régionaux, les relations villes-campagnes en Afrique de l’Ouest (Gwenaëlle Raton), le bassin du Congo (Valéry Gond), qui « a subi une déforestation dispersée » (p. 41), et le lac Tchad (Géraud Magrin).

4Tout cela constitue un ensemble riche qui contribue à renouveler l’approche géographique des espaces ruraux africains, en mettant systématiquement en valeur l’originalité des dynamiques en cours : par exemple, « la dernière transition démographique mondiale » (planche I), « une ruralité recomposée » (pl. 2), la « recomposition des armatures urbaines » (pl. 4), « Alimentation : l’Afrique à la conquête de son marché intérieur » (pl. 8)… La complémentarité textes/documents est très forte. Chaque notice est rythmée de sous-titres évocateurs, souvent à même de contrer idées reçues et stéréotypes : « les villes se nourrissent majoritairement de produits africains » (p. 33), et, à propos de la question foncière, « de fausses représentations et vraies incertitudes » (p. 37).

5Il est important de noter que la problématique de l’ouvrage fait qu’on y trouve autant de données sur les dynamiques urbaines que sur les dynamiques rurales. On peut seulement regretter que les auteurs n’aient pas saisi l’occasion de fournir une bibliographie plus fournie sur ces mutations africaines – mais tel n’était pas sans doute l’objectif poursuivi. On peut aussi, à propos de l’agriculture d’exportation (pl. 7), ajouter l’émergence spectaculaire de l’horticulture et de la floriculture d’exportation, au Kenya et en Éthiopie tout particulièrement.

6L’essentiel est ailleurs : cet atlas est devenu une référence incontournable. Il faut souhaiter qu’il soit très largement diffusé dans les milieux académiques et professionnels, et auprès de tous ceux qui, à des titres divers, sont concernés par les mutations de l’Afrique contemporaine.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Bart, « Losch B., Magrin G. et Imbernon J., dir., 2013 - Une nouvelle ruralité émergente. Regards croisés sur les transformations rurales africaines. Atlas pour le Programme Rural Futures du NEPAD », Les Cahiers d’Outre-Mer, 262 | 2013, 277-278.

Référence électronique

François Bart, « Losch B., Magrin G. et Imbernon J., dir., 2013 - Une nouvelle ruralité émergente. Regards croisés sur les transformations rurales africaines. Atlas pour le Programme Rural Futures du NEPAD », Les Cahiers d’Outre-Mer [En ligne], 262 | Avril-Juin 2013, mis en ligne le 14 février 2014, consulté le 25 mai 2017. URL : http://com.revues.org/6880

Haut de page

Auteur

François Bart

Professeur émérite, Laboratoire « Les Afriques dans le Monde (LAM) »

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Bordeaux
  • Revues.org