Navigation – Plan du site
Comptes rendus d’ouvrages

Bertoncin Marina et Pase Andrea, 2012 – Autour du lac Tchad. Enjeux et conflits pour le contrôle de l’eau

Paris : L’Harmattan, 354 p.
Christian Bouquet
p. 481-482
Référence(s) :

Bertoncin Marina et Pase Andrea, 2012 – Autour du lac Tchad. Enjeux et conflits pour le contrôle de l’eau. Paris : L’Harmattan, 354 p.

Texte intégral

1Depuis une trentaine d’années, des géographes de l’Université italienne de Padoue s’intéressent aux dynamiques territoriales liées à l’eau dans les zones arides (Chine, Pakistan, Egypte, sahel africain). Ainsi les deux auteurs ont-ils été amenés à travailler sur un milieu particulièrement fragile (le bassin du lac Tchad) confronté à des projets modernes de développement susceptibles d’entrer en conflit avec les méthodes traditionnelles appliquées par les populations pour maîtriser leur milieu. La question est d’autant plus intéressante que les plus grandes opérations sont conduites par le pays le plus peuplé du continent (le Nigeria), dont on peut craindre qu’il ne « pompe » de telles quantités d’eau que sa responsabilité dans l’assèchement du lac pourrait être engagée.

2Au prix d’un intense travail de terrain et de la consultation d’une bibliographie riche, notamment en dehors des sources françaises, Marina Bertoncin et Andrea Pase tentent de croiser des logiques apparemment inconciliables, celle des développeurs et celle des « développés » (malgré eux). La partie dans laquelle ils essaient de conceptualiser leur sujet témoigne de la complexité des problèmes rencontrés, et le choix qu’ils ont fait d’entrer par la clé du « territoire » a le mérite de réactiver les approches multi scalaires, pour mieux définir les contours du « pont entre la structure de pouvoir existante et la communauté compétente émergente ». Hélas – on l’aurait deviné avant même d’entamer la lecture – cette perspective demeure utopique, et le restera tant que les principaux acteurs (les populations locales) ne disposeront pas des outils pour comprendre ce que veulent faire les aménageurs.

3Pour ne pas terminer sur une note pessimiste, les auteurs croient avoir décelé chez leurs interlocuteurs de base « une capacité à se réinventer à partir du bas […] pour définir de nouvelles limites à la "terre de personne" ». Pour qui avait sillonné cet espace lacustre dans les années 1970, c’est encourageant, mais c’est encore bien lent…

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christian Bouquet, « Bertoncin Marina et Pase Andrea, 2012 – Autour du lac Tchad. Enjeux et conflits pour le contrôle de l’eau », Les Cahiers d’Outre-Mer, 264 | 2013, 481-482.

Référence électronique

Christian Bouquet, « Bertoncin Marina et Pase Andrea, 2012 – Autour du lac Tchad. Enjeux et conflits pour le contrôle de l’eau », Les Cahiers d’Outre-Mer [En ligne], 264 | Octobre-Décembre 2013, mis en ligne le 10 septembre 2014, consulté le 28 juillet 2017. URL : http://com.revues.org/7018

Haut de page

Auteur

Christian Bouquet

Professeur en Géographie politique, Université Bordeaux – Montaigne ; Laboratoire « Les Afriques dans le Monde (Lam) » ; bouquet@u-bordeaux3.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Bordeaux
  • Revues.org