Navigation – Plan du site

Migrations des agriculteurs et de leurs plantes : une recomposition de l’agro-biodiversité à l’échelle régionale

Christine Raimond, Hecheked Boukar, Dieudonné Bouba, Simon Boubakary et Flora Pennec
p. 195-224

Résumés

La progression des fronts pionniers soudaniens génère le déplacement de personnes provenant de régions et de sociétés variées, venues s’installer sur de nouvelles terres dans l’espoir de produire pour leur famille mais aussi pour le marché. Dans ces communautés de migrants récents, nous mettons en évidence trois origines différentes des semences : celles de la région d’origine, celles obtenues dans la région d’installation via les autochtones et les marchés, et celles provenant de l’encadrement agricole. Loin de s’exclure mutuellement, ces plantes se cumulent pour aboutir à la composition d’un cortège de plantes cultivées très diversifié, parfois plus étendu que dans des agrosystèmes autochtones enclavés. L’approvisionnement en semences dépend de différents réseaux d’échanges où le marché joue un rôle primordial, ainsi que les retours réguliers des migrants dans leur région d’origine. Par ces voyages, ils facilitent la diffusion de plantes entre des régions bioclimatiques très différentes et entre des sociétés qui par ailleurs échangent très peu. Ce type de diffusion des plantes cultivées est essentiel pour comprendre les dynamiques de la période contemporaine… mais n’a-t-il pas joué un rôle à des périodes plus anciennes ?

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

À l’origine de la migration : des agrosystèmes autochtones en crise
Migrations mafa : avenir ou déclin de l’agrosystème montagnard ?
Migrations tupuri, une stratégie collective
Les agrosystèmes des migrants : le coton, les grands vivriers marchands et toutes les autres plantes cultivées
Migrations tupuri et voyage des plantes cultivées
La migration mafa à Djaba
L’agro-biodiversité des migrants
Échanges entre migrants et autochtones
Des liens continus avec le terroir d’origine
Échanges avec les agrosystèmes autochtones des zones d’arrivée
De l’importance des systèmes d’activité pour conserver l’agro-biodiversité
Vers la convergence des agrosystèmes ?

Aperçu du début du texte

L’analyse des inventaires floristiques définit des aires de répartition spatiale par espèce ou par variété et en explique la distribution par différents facteurs physiques et culturels. Grâce au recueil des savoirs qui leur sont associés et, plus récemment grâce aux analyses génétiques, il est aussi possible de retracer en partie le voyage des plantes, leur ancienneté dans les terroirs et l’histoire de leur diffusion. Ces connaissances éclairent notre compréhension des agrosystèmes et de leur évolution. Elles peuvent aussi contribuer en tant qu’« archives vivantes » à appréhender le voyage des hommes, surtout dans des régions où les archives historiques et archéologiques sont rares et où les migrations ont été intenses à différentes périodes du passé (Dove, 1999).

Les circulations des plantes cultivées ont ainsi été retracées à des échelles et des pas de temps divers (par exemple : Chastanet, 1998 ; Robert et al., 2014). Si elles soulignent souvent le rôle des migrations humaines dan...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christine Raimond, Hecheked Boukar, Dieudonné Bouba, Simon Boubakary et Flora Pennec, « Migrations des agriculteurs et de leurs plantes : une recomposition de l’agro-biodiversité à l’échelle régionale », Les Cahiers d’Outre-Mer, 266 | 2014, 195-224.

Référence électronique

Christine Raimond, Hecheked Boukar, Dieudonné Bouba, Simon Boubakary et Flora Pennec, « Migrations des agriculteurs et de leurs plantes : une recomposition de l’agro-biodiversité à l’échelle régionale », Les Cahiers d’Outre-Mer [En ligne], 266 | Avril-Juin 2014, mis en ligne le 01 avril 2017, consulté le 25 septembre 2017. URL : http://com.revues.org/7176 ; DOI : 10.4000/com.7176

Haut de page

Auteurs

Christine Raimond

Chargée de recherche CNRS, UMR 8586 Prodig, 2 rue Valette 75005 Paris ; mél : christine.raimond@cnrs.fr

Articles du même auteur

Hecheked Boukar

Master 2 Géographie, Université de Ngaoundéré, FALSH, BP 454, Ngaoundéré, Cameroun ; mél : hechekedboukar@yahoo.fr.

Dieudonné Bouba

Lecteur, Université Yaoundé I, Departement de Géographie, BP 755, Yaoundé, Cameroun ; mél : bouba_dieudonne@yahoo.fr.

Articles du même auteur

Simon Boubakary

Technicien, MEADEN BP 17 Garoua, Cameroun ; mél : boubakarysimon@yahoo.fr.

Flora Pennec

Ingénieur de recherche CNRS, UMR laboratoire Eco-Anthropologie et Ethnobiologie, MNHN, rue Buffon, 75005 Paris ; mél : flora.pennec@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Bordeaux
  • Revues.org