Navigation – Plan du site

Inde : une transformation agricole est-elle encore possible ?

India: Could an agricultural transformation still be possible ?
Jean-Marc Quitté
p. 427-442

Résumés

Dans son élan néo-libéral importé d’Occident, l’Inde continue tant bien que mal d’administrer ses transformations. Dans le domaine agricole celui-ci lui ouvre une porte sur la permaculture, lui donnant ainsi l’espoir de voir apparaître une autonomie alimentaire chez les ruraux les plus économiquement délaissés, mais malheureusement pas encore chez les urbains. Ces transformations agricoles, opposées à celles issues du modèle néolibéral encore naissant, sont-elles durablement envisageables ?

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Transformations sociale et environnementale : quelle est la recette ?
Changements socio-culturels et politiques récents
Changement de contexte agricole : de la soumission institutionnelle aux mouvements autonomes
Vers le nouveau contexte agricole militant
La permaculture en Inde : un objectif envisageable
Le soutien humain
La division villes-campagnes
Vers une hypothèse conclusive

Aperçu du début du texte

Si l’on considère, vu de l’Occident, que les transformations qui se produisent en Inde font preuve d’une « réparation » sociétale, alors il est déjà trop tard pour que l’Inde retrouve les valeurs de « l’acte initial de création » (Sennett, 2014, p. 180) de sa société d’antan. L’Inde semble donc se diriger vers une pâle copie du modèle sociétal occidental, perdant du coup son originalité et un charme décalé qui aurait permis d’ouvrir une autre voie à son développement et de proposer un modèle grandeur nature au reste du monde. Il faut se rendre à l’évidence, du coup, les dirigeants indiens utilisent les mêmes moyens de « contrôle social » qu’en Occident tandis que des résidus du système des castes continuent d’interférer sur le modèle néolibéral qui se met en place.

L’hypothèse que le « contrôle social » en Inde, passe aujourd’hui par des organismes paraétatiques et associatifs plus ou moins politisés marque un tournant, notamment dans le monde agricole. On arguera que c’est parce qu’...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Marc Quitté, « Inde : une transformation agricole est-elle encore possible ? », Les Cahiers d’Outre-Mer, 268 | 2014, 427-442.

Référence électronique

Jean-Marc Quitté, « Inde : une transformation agricole est-elle encore possible ? », Les Cahiers d’Outre-Mer [En ligne], 268 | Octobre-Décembre, mis en ligne le 01 octobre 2017, consulté le 23 mars 2017. URL : http://com.revues.org/7294 ; DOI : 10.4000/com.7294

Haut de page

Auteur

Jean-Marc Quitté

Chercheur associé, Université de Bordeaux, UMR ADESS, 12, Esplanade des Antilles, 33607 Pessac-Cedex ; mél : jmquitte@free.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Bordeaux
  • Revues.org