Skip to navigation – Site map

La téléphonie mobile à Niamey : empreintes territoriales et régulation économique et sociale

Mobile phone in Niger : territorial footprints and economic and social regulation
Abdou Bontianti
p. 207-224

Abstracts

Since the late 1990s, Nigerians of all socio-professional categories appropriated mobile telephony. Several surveys of mobile telephony operators, social and professional groups (customers) and the Multisectoral Regulatory Agency (ARM), now become Telecommunications Regulatory Agency and Post (ARTP), have shown that the cell network has successfully integrated different territorial levels in Niger. At the city level, long marginalized outlying areas by public policies were integrated into the city center. Everywhere, points of sale and antennas have marked the urban landscape. Beyond the room, the neoliberal economic model imported from the West, has adapted to the realities of a regional economy dominated by the informal but more or less controlled and regulated by constantly renewed technological innovations in the field of mobile telephony.

Top of page

Text / excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2019.
Read it

Outline

Introduction
La constitution d’une base de données sur l’adoption de la téléphonie mobile
Téléphonie mobile et amélioration des conditions techniques de recherche
La téléphonie mobile : un indicateur de richesse
La téléphonie mobile : instrument de régulation économique et sociale
Téléphonie mobile et régulation de l’activité économique
Téléphonie et régulation des relations sociales
La téléphonie mobile comme régulateur des rapports fonciers urbains
Espaces marqués et territoires intégrés grâce à la téléphonie mobile
Les empreintes territoriales de la téléphonie mobile
La téléphonie mobile : de l’intégration des territoires à la réduction des inégalités spatiales
Conclusion

Text / first lines

Introduction

En Afrique, que ce soit en ville ou à la campagne, le téléphone fait désormais partie des commodités de la vie des habitants. Rarement une innovation a créé un pareil engouement, toutes catégories sociales ou groupes d’âges confondus. Chacun, jeunes et vieux, hommes et femmes, petits ou grands opérateurs économiques, chômeurs ou fonctionnaires, a son téléphone. L’intérêt et l’utilité du téléphone se remarquent dans les activités quotidiennes de tous les usagers, quel que soit le niveau social ou géographique où ils se situent. Pourtant, au milieu des années 1990, le pari n’était pas gagné pour les opérateurs de téléphonie mobile, eux-mêmes surpris devant le succès de leurs produits en Afrique. Certains auteurs parlent même de « miracle » pour qualifier la manière dont la téléphonie mobile a pénétré les territoires, dépassant les prévisions les plus optimistes des opérateurs.

Le concept de « révolution urbaine » emprunté à Roland Pourtier pour qualifier l’ampleur de l’urba...

Top of page

References

Bibliographical reference

Abdou Bontianti, « La téléphonie mobile à Niamey : empreintes territoriales et régulation économique et sociale », Les Cahiers d’Outre-Mer, 270 | 2015, 207-224.

Electronic reference

Abdou Bontianti, « La téléphonie mobile à Niamey : empreintes territoriales et régulation économique et sociale », Les Cahiers d’Outre-Mer [Online], 270 | Avril-Juin 2015, Online since 01 April 2018, connection on 20 November 2017. URL : http://com.revues.org/7440 ; DOI : 10.4000/com.7440

Top of page

About the author

Abdou Bontianti

Université Abdou Moumouni de Niamey, Institut de recherches en sciences humaines (IRSH), BP 318, Niamey, Niger, mél : bontiantiabdou@yahoo.fr

By this author

Top of page

Copyright

© Tous droits réservés

Top of page
  • Logo Presses Universitaires de Bordeaux
  • Revues.org