Navigation – Plan du site

Le figuier de Barbarie (l’Opuntia ficus-indica) : un produit de terroir pour le développement local ? Aknari des Aït Baâmrane (Anti-Atlas occidental, Maroc)

The prickly pear (the Opuntia ficus-indica) : a local product for the local development ? Aknari of Aït Baâmrane (Western Anti-Atlas, Morocco)
Hassan Faouzi
p. 375-400

Résumés

Aujourd’hui on assiste, presque partout dans le monde, à un regain d’intérêt pour les produits locaux et les pratiques traditionnelles ce qui témoigne du mouvement d’opportunités qui affecte les économies contemporaines. Au Maroc, les terroirs et les produits de terroir sont aujourd’hui l’objet d’enjeux économiques majeurs et sont érigés en véritables outils du développement durable. C’est le cas du figuier de Barbarie marocain, appelé aussi aknari, qui entame un nouveau destin. Longtemps marginalisé, il est devenu très répandu dans les paysages du Sud marocain, surtout dans la région des Aït Baâmrane (Anti-Atlas occidental). Sa culture est en nette progression, au vu de son importance socio-économique et environnementale, remettant ainsi en cause un système agraire traditionnel basé sur l’arganier, l’élevage de la chèvre et la culture de l’orge. La culture du figuier de Barbarie se présente comme une ressource économique importante pour les populations de l’Anti-Atlas marocain et elle est considérée comme une filière efficace de lutte contre la dégradation des sols. Un nouveau champ de recherche scientifique s’ouvre donc : comment mobiliser le terroir au service du territoire.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Introduction
« Produit de terroir » : un concept qui prête à confusion
Les enjeux d’une politique de terroir au Maroc
Les produits de terroir marocains, un potentiel à valoriser
Aknari (Opuntia ficus-indica) : caractéristiques générales
Le cactus : un produit multi-usage
Les Aït Bâamrane : une région pauvre dotée d’énormes potentialités
Des propriétés à dimensions variables
Cactus, le nouvel or vert des Aït Baâmrane
Le cactus et les pratiques culturales
La floraison
La récolte des fruits
Une commercialisation monopolisée par les intermédiaires
Les terroirs et les identifications géographiques
Le figuier de Barbarie : un produit d’Indication géographique protégée
Une valorisation éphémère et localisée
Coopérative Aknari
Discussion
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

Les marques d’intérêt pour les « terroirs », l’« origine », les « produits de terroir » et les « approches terroir » comme nouveaux moteurs possibles d’un développement durable sont croissantes. Le Maroc est un pays qui dispose d’un grand potentiel en de matière de « terroirs » grâce à son exceptionnelle diversité et au maintien de fortes traditions. Si une agriculture irriguée « moderne » a pu être utilement développée, les ressources des arrière‐pays n’ont guère été valorisées et la dualité avec l’agriculture traditionnelle s’est accentuée. De nombreux jeunes ruraux ne regardent plus que vers la ville ou vers l’étranger. Le retard de développement d’une grande partie du territoire entrave sérieusement tout progrès économique et social. Ces évolutions sont problématiques alors que le Maroc est confronté à la fois à une forte croissance démographique et à de multiples fragilités qui contribuent aussi à expliquer les vulnérabilités rurales, socio‐économiques et écologique...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Hassan Faouzi, « Le figuier de Barbarie (l’Opuntia ficus-indica) : un produit de terroir pour le développement local ? Aknari des Aït Baâmrane (Anti-Atlas occidental, Maroc) », Les Cahiers d’Outre-Mer, 271 | 2015, 375-400.

Référence électronique

Hassan Faouzi, « Le figuier de Barbarie (l’Opuntia ficus-indica) : un produit de terroir pour le développement local ? Aknari des Aït Baâmrane (Anti-Atlas occidental, Maroc) », Les Cahiers d’Outre-Mer [En ligne], 271 | Juillet-Septembre 2015, mis en ligne le 01 juillet 2018, consulté le 24 août 2017. URL : http://com.revues.org/7546 ; DOI : 10.4000/com.7546

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Bordeaux
  • Revues.org