Skip to navigation – Site map

Le végétal dans le système agraire de Barani (Burkina Faso)

Relationship between the inhabitants of Barani’s village (Burkina Faso) with vegetation in the agrarian system
Jean Louis Yengué and Maude Cochonneau
p. 423-436

Abstracts

This contribution (a research program supported by the Région Centre, France) aims to decrypt the relationship between the inhabitants of Barani, a landlocked Burkina Faso’s village on the border with Mali, and vegetation. A series of interviews with farmers and field surveys reveal a complex relationship to plants, away from a binary approach, good/bad, useful/useless. Barani’s agriculture is based on a few crops, the most important being millet. The choice of these crops and their distribution are done with extreme care. They are dependent on spontaneous vegetation, for the fields where a special attention is drawn to the crops as well as the wilder areas. This vegetation, at the heart of the agrarian system, is the result of a subtle balance between the environmental constraints, the needs and resources of people, all guided by cultural habits.

Top of page

Text / excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2019.
Read it

Outline

Matériel et méthodes
Résultats et discussion
Les cultures ou « miroirs » de la société
La jachère aux formes multiples
Les plantes spontanées, paradoxe entre rejet et usage

Text / first lines

Depuis plus d’un demi-siècle et encore plus aujourd’hui, quand on parle d’agriculture, on pense, entre autres, à la crise alimentaire. Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), 925 millions de personnes souffraient de la faim en 2010 dont plus de 25 % en Afrique subsaharienne. L’International Food Policy Research Institute (IFPRI, 2012) constate que sur 122 pays en développement étudiés, 50 atteignent un niveau grave sur « l’échelle de la faim », dont le Burkina Faso. L’Institut national d’études démographiques (INED), prévoit que nous serons en 2050 près dix milliards d’individus qu’il faudra nourrir. Cette demande croissante en aliments, accompagnée d’une raréfaction des ressources naturelles, commande de produire plus et durablement. Les avis sont partagés sur les moyens de faire face aux triples défis de la croissance de la production, de la conservation de la biodiversité et de la lutte contre le réchauffement climatique. Certains estime...

Top of page

References

Bibliographical reference

Jean Louis Yengué and Maude Cochonneau, « Le végétal dans le système agraire de Barani (Burkina Faso) », Les Cahiers d’Outre-Mer, 271 | 2015, 423-436.

Electronic reference

Jean Louis Yengué and Maude Cochonneau, « Le végétal dans le système agraire de Barani (Burkina Faso) », Les Cahiers d’Outre-Mer [Online], 271 | Juillet-Septembre 2015, Online since 01 July 2015, connection on 27 May 2017. URL : http://com.revues.org/7572 ; DOI : 10.4000/com.7572

Top of page

About the authors

Jean Louis Yengué

Maître de conférences HDR, UMR CITERES 7324, 33 allée Ferdinand de Lesseps, BP 60449, 37204 Tours Cedex 3 ; Université de Tours, UFR Droit, Sciences économiques et sociales, Département de Géographie, BP 0607, 37206 Tours Cedex 3 ; mél : yengue@univ-tours.fr

Maude Cochonneau

Master II Environnement, Territoire, Paysage, Université de Tours, UFR Droit, Sciences économiques et sociales, BP 0607, 37206 Tours Cedex 3, mél : maude.cochonneau@gmail.com

Top of page

Copyright

© Tous droits réservés

Top of page
  • Logo Presses Universitaires de Bordeaux
  • Revues.org