Skip to navigation – Site map

Le contrôle des ressources de l’État, un enjeu des conflits en Centrafrique

Control over State resources, a political issue in conflicts in Central African Republic
Gervais Ngovon
p. 501-533

Abstracts

Intestine dissensions have torn apart the Central African Republic for 20 years. Without denying the outside implications, this article underlines the factors which, peculiar to the neo-patrimonial character of this State, bring exclusion and violence. The confusion between the exercise of power and personal economic considerations turned the control of the State resources, to number of national actors indeed, into one of the main stakes in the political commitment. This neo-patrimonialism, with which are connected the instrumentalization of the ethnicity but also the use of nepotism and clientelism as the criteria of distribution of the coveted resources, so contributes to enlighten the violence in Central Africa Republic.

Top of page

Text / excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2019.
Read it

Outline

Introduction
Une gestion néo-patrimoniale, prémisse d’exclusion et de conflits
Népotisme et ethnicité comme circuits d’une distribution problématique des ressources nationales
Infidélité et trahisons au cœur des réseaux clientélistes
Fragilité institutionnelle et recours à la violence
Conclusion

Text / first lines

Introduction

De nombreux travaux s’emploient depuis la fin des années 1970 à décrire l’influence que les ressources naturelles, les inégalités, la diversité ethnique et culturelle ainsi que le passé colonial exercent sur les États en Afrique et sur les guerres qui les déchirent. Peu nombreux à se consacrer à la République centrafricaine, ces travaux toutefois n’évoquent qu’insuffisamment les facteurs qui, propres au caractère néo-patrimonial des États africains, contiennent en eux-mêmes des germes d’exclusion et d’affrontements meurtriers.

Quand la théorie du complot international ne prend pas le dessus pour expliquer les guerres intestines sur le continent, ce sont des médias qui, peu regardants sur les responsabilités des acteurs internes, développent abondamment l’idée de déstabilisations par procuration, supposées exclusivement commanditées par des entreprises minières ou pétrolières, tandis que des chercheurs bien intentionnés pointent du doigt, pour les uns, le passé colonial qu...

Top of page

References

Bibliographical reference

Gervais Ngovon, « Le contrôle des ressources de l’État, un enjeu des conflits en Centrafrique », Les Cahiers d’Outre-Mer, 272 | 2015, 501-533.

Electronic reference

Gervais Ngovon, « Le contrôle des ressources de l’État, un enjeu des conflits en Centrafrique », Les Cahiers d’Outre-Mer [Online], 272 | Octobre-Décembre 2015, Online since 01 October 2018, connection on 20 November 2017. URL : http://com.revues.org/7634 ; DOI : 10.4000/com.7634

Top of page

About the author

Gervais Ngovon

Gervais Ngovon, doctorant, Centre d’études et de recherches de science administrative (CERSA), Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Top of page

Copyright

© Tous droits réservés

Top of page
  • Logo Presses Universitaires de Bordeaux
  • Revues.org